Rapport général première Assemblée provinciale des Associés aux OMI


Contenu
Programme - Journée du mardi 15 mai
- Journée du mercredi 16 mai - Journée du jeudi 17 mai - Annexe


L’an 2012  et du 14 au 17 du mois de Mai, s’est tenu à la Procure des Missions de Garoua, la toute première assemblée provinciale des Laïcs Associés aux Oblats de Marie Immaculée, coordonné par le père provincial Raymond NANI, et supervisé par le Père Charles EKO NKOA, responsable du comité Missions et  Laïcs Associés.

La feuille de route comportait plusieurs articulations déroulées comme suit dans le programme ci-après :

Dimanche 13 et lundi 14 Mai : Accueil des participants.

Mardi 15
6h30 : Messe d’ouverture présidée par le Père Provincial
7h00 : Petit déjeuner
8h00 : Ouverture de l’Assemblée

Photo de famille Associés OMI12h30 : Repas
15h30 : Lecture des rapports d’activités de chaque groupe.

17h30 : Fin des travaux
18h45 : Prière des Vêpres
19h00 : Repas
20h00 : Recréation

Mercredi 16
6h30 : Messe
7h00 : Petit déjeuner
8h00 : Exposé : Présentation d’un Associé oblat.

15h00 : Mise en commun des carrefours.
16h30 : Réactions des Accompagnateurs Oblats.
17h30 : Propositions pour un plan d’action.
18h00 : Fin des travaux.
18h45 : Prière des Vêpres
19h00 : Repas
20h00 : Recréation

Jeudi 17
6h30 : Prière des Laudes
7h00 : Petit déjeuner
8h00 : Présentation du Document d’Animation et de Formation.
9h00 : Introduction et clarification sur l’équipe d’animation provinciale à mettre sur pied.

11h00 : Messe de Clôture.
12h30 : Repas.
14h30 : Diaspora.

Dès le dimanche 13 Mai, le groupe des Associés de Garoua a accueilli la première délégation formée de 9 personnes en provenance de N’Djamena, et le lendemain les autres délégations, respectivement celles de Maroua formées de 8 personnes, Yaoundé avec 2 personnes, Doukoula 2 personnes et enfin Bibémi 1 seul représentant. Au total, 47 participants étaient présents (Voir liste de présence). L’on peut tout de suite remarquer l’absence du groupe du Nigéria, ceci est dû aux troubles internes que traverse ce pays en ce moment.

Haut

Journée du mardi 15 mai

Tout a commencé par la messe d’ouverture présidée par le père provincial, qui dans son homélie a insisté sur l’apport des Laïcs dans la mission oblate ainsi que les moyens de diffusion du charisme oblat dans le milieu des laïcs. Cette messe d’ouverture qui ouvrait solennellement l’assemblée, s’est poursuivie par plusieurs allocutions ; en premier, celle du responsable du groupe de Garoua, en la personne de M. David DJOULDE, qui dans ses propos a souhaité une chaleureuse bienvenue à tous les participants, tout en remerciant les organisateurs de cette rencontre, car ce fut un moment tant attendu ; il a terminé en souhaitant que les travaux se déroulent dans de bonnes conditions et que les uns et les autres retournent remplis de connaissances. A sa suite, le père Charles EKO prenant la parole, a exprimé sa joie de voir rassembler les différents groupes, tout en soulignant que ce jour resterait inoubliable, car il sera consigné dans les anales de la Province, il a ajouté, je cite : « Vos noms y seront aussi inscrits comme pionniers et artisans de cette œuvre. » Le père  a terminé en émettant le vœu d’organiser à périodicité établie de telles rencontres afin d’étendre la spiritualité oblate et d’apporter une contribution à la mission oblate. Enfin, le père Raymond NANI, provincial du Cameroun, dans ses propos liminaires a remercié les membres venus de part et d’autres de la province, tout en rappelant que cette rencontre constituait un évènement important et historique pour notre province. Après avoir rappelé la principale mission de la congrégation, qui est celle d’évangéliser les plus abandonnés, il a confié les journées de travail à l’intercession de la Vierge Marie.

Après ces civilités d’usage, l’on est passé à la présentation individuelle des différents membres, suivie de la lecture de quelques rapports d’activités.

A) Matinée

D’abord le groupe de Bibémi ; il a vu le jour grâce à l’annonce faite à cette époque par le curé de la paroisse ; pour son fonctionnement, les membres contribuent un montant de 500 Frs par mois et s’investissent dans les activités telles que la participation massive à travers les travaux des champs, la contribution lors des fêtes oblates ou lors du départ d’un prêtre de la paroisse. Par la voix de son représentant, les Associés de Bibémi ont demandé la possibilité d’ouvrir un dispensaire, une école maternelle ou primaire et un fonds nécessaire pour le bon fonctionnement du groupe. Par ailleurs l’adhésion des membres traîne et serait dû  au fait que certains fidèles pensent que pour y adhérer, il faut d’bord être en règle avec l’église. Le représentant  a terminé son rapport en souhaitant que chaque année il y ait de pareils points de rencontre.

Ensuite vient le groupe de Doukoula : il a été mis sur pied en 2007 par le révérend père Charles EKO NKOA avec 10 membres dont 2 femmes. Les activités du groupe passent par les rencontres mensuelles durant lesquelles ils reçoivent une formation biblique et une autre sur le charisme oblat, ainsi que la messe pour  les associés ; ils organisent également des visites des malades, des prières en familles et cotisent pour leur fonds 1000f par membre chaque mois. Comme difficultés, ce groupe a évoqué entre autres le manque d’encadrement technique, le manque de suivi et d’information, et le manque de local pour les rencontres et les formations, la timidité d’adhésion des fidèles, car beaucoup pensent que c’est une affaire des « fonctionnaires ». Quant aux suggestions, les Associés de Doukoula souhaitent la reprise de la formation, l’engagement des futurs associés, des insignes et la rencontre avec le père provincial une fois par an. Le rapporteur a terminé son propos en rappelant la disparition d’un membre au nom de Jacques WANGBARA, et a remercié le père Thierry SIMO pour sa présence durant ses obsèques.

Enfin, le groupe de  N’Djamena. Il est fondé en 2010 par les prêtres oblats. Les membres sont des fidèles de deux paroisses (Michael Tansi et Sainte Thérèse d’Avila) et sont dirigés par un bureau mis sur pied depuis le 28 Mars 20011. Ici, les membres se réunissent une fois par mois dans la communauté oblate de Ndjari et participent aux grandes fêtes oblates. Les cotisations mensuelles s’élèvent à 250f minimum par membre. Lors des réunions mensuelles, le groupe a été formé sur des thèmes tels que « La vie du fondateur et sa famille-la révolution française ; Eugène de Mazenod et Marie ».
C’est sur cette présentation que se sont achevés les travaux de la  matinée.

B) Après-midi

Dans l’après-midi, la reprise des activités a été marquée par la suite de la lecture des rapports par les autres groupes.

D’abord le groupe de Maroua : il a été créé il y a 4 ans, grâce à une invitation faite par les pères Georges BABOU et Edouard DAGAVOUNANSOU, au cours d’une messe, pour ceux et celles qui désiraient s’informer ou s’imprégner de la congrégation des OMI ; le rapporteur  a relevé que le groupe a reçu des formations sur la vie du fondateur et sa spiritualité, par le père Georges. Comme activités menées, ils ont participé aux fêtes oblates, rendu visites aux malades à l’hôpital régional de Maroua et le soutien des vocations missionnaires. Les enseignements reçus par les membres les ont amenés à modifier leurs manières de vivre telles que la participation aux messes quotidiennes et la récitation du bréviaire, le renforcement de la vie en communauté et les sorties vers les pauvres. Notons que ce groupe s’est investi à fond dans les ordinations sacerdotales du père Gérard TSATSELAM.

Ensuite le groupe de Yaoundé : Née de l’initiative des pères Henri RICHARD, Thomas MBAYE, et Cornelius NGOKA, l’association est devenue un groupe fonctionnel le 25 Mai 2009, grâce au concours du père Martin UHEGBU de regretté mémoire. Composé d’une vingtaine de membres, le groupe regroupe deux communautés, l’une anglophone et l’autre francophone. Les membres se retrouvent une fois par mois et déroulent un programme de séance préétabli. Comme activités menées, ils font une fois par an un geste de solidarité aux scolastiques de Yaoundé, organisent des recollections et cotisent un montant de 1000f par membres chaque mois. Parmi les difficultés rencontrées, on note le manque de liaison avec les autres groupes de la province, la barrière linguistique, l’arrêt des cotisations et bien d’autres. Comme perspectives, ils proposent d’établir un contact permanent avec les autres groupes et renforcer le volet documentaire dans les deux langues officielles.

Enfin le groupe de Garoua : Il voit le jour le 17 Février 2009 sous l’initiative du père Cornelius et est confié pour accompagnement au père Edouard DAGAVOUNANSOU. Comme activités menées, le groupe a organisé à ce jour 4 retraites spirituelles soit une par an, il a également organisé des recollections. Les Laïcs Associés de Garoua ont effectué des visites à l’hôpital régional de Garoua, participé aux ordinations des prêtres et frères oblats, effectué des visites à Bibémi et Ngong, notamment pour participer aux messes d’installations des pères Charles EKO et Christophe REMJEMO. Naturellement, la priorité a été mise sur la formation, d’où de nombreux thèmes abordés dans les enseignements, entre autres nous avons : « Marie, épouse du Saint-Esprit ; la prière du rosaire, etc. » sans oublier les enseignements sur la vie et la spiritualité de saint Eugène de Mazenod. Les rencontres se tiennent une fois par mois ainsi que la messe mensuelle. Pour parvenir au bon fonctionnement de l’association, chaque membre contribue 1000 Frs à 2000 Frs par mois selon les possibilités des uns et des autres. Parmi les difficultés, nous avons noté l’irrégularité des membres pour diverses raisons, les contributions financières non versées, le non respect des activités programmées, etc. Cependant, le groupe a émis le vœu  qu’une feuille de route  uniforme pour toute la province soit dressée, et que de pareilles rencontres soient pérennisées, ceci en vue d’harmoniser les activités dans les différents groupes.

Au terme de ces exposés, l’on constate que les difficultés rencontrées sont pareilles d’un groupe à un autre, surtout en ce qui concerne la question de l’engagement des Laïcs Associés.

Par ailleurs, ce dernier rapport a sanctionné la fin des travaux en salle. Il ne fallait plus qu’attendre 18h45 pour passer à la prière des vêpres suivi du repas et la récréation, comme prévu dans le programme.

Haut

Journée du mercredi 16 mai

Comme à l’accoutumé, les membres se sont retrouvés à la chapelle dès 6h30 pour la messe matinale suivi du petit déjeuner. Les travaux en salle ont débuté par un exposé présenté par le père Thierry SIMO, dont le thème était : « Présentation d’un Associé Oblat ». Quelle fut la quintessence de cet exposé ?

A) Compte rendu de l'exposé

Le père Thierry d’entrée de jeu, a précisé qu’il ne présentera pas un modèle standard, mais surtout qu’il s’attardera sur les formes d’association de laïcs à la congrégation des OMI. L’existence du groupe des laïcs associés tient au fait que cela soit mentionné dans les constitutions et règles des Oblats, les communautés revêtant un caractère apostolique ; Pour vivre la mission d’évangélisation selon le charisme oblat, trois formes d’associations ont été présentées dans « la prière oblate ». Par ailleurs, l’orateur nous a édifiés sur quelques modèles d’association des laïcs  la congrégation, notamment celui de la fondation de Mazenod en France, dont la naissance tire ses origines de l’histoire du pays. Soucieux de récupérer et de préserver les biens de  l’église, les fidèles ont constitué une fondation, qui aujourd’hui gère les propriétés oblates en lien avec l’économat provincial de France. Le second modèle est celui du Sénégal dénommé les « les amis des oblats » ; ils soutiennent les oblats dans leurs différentes œuvres. Le troisième modèle est celui de la province Notre-Dame du Cap au Canada. Ici, le groupe est vraiment évolué et se caractérise par une franche collaboration, voire cohabitation avec les communautés oblates ; d’où la question de savoir si les groupes des Associés doivent être rattachés au x paroisses.

Aussi, le père nous a présenté quelques exemples de groupe comme celui des Etats-Unis d’Amérique que l’on retrouve dans  le « Guide pour les laïcs associés » dont il nous exhorte à lire.

Pour terminer son exposé, il a apporté des éclaircissements aux points d’ombre relevé dans le rapport du groupe de Garoua, au sujet de la dissolution du bureau. Il pense que le groupe n’a pas besoin des postes tels que président et autres,  car le cheminement qui est proposé à chacun des membres, l’est au même titre ; par ailleurs il a proposé un autre modèle tel que répondant oblat pour celui qui fait le lien entre le groupe et la communauté locale, et enfin, responsable laïc pour celui qui anime le groupe.

Après ce brillant exposé, une série de questions-réponses a été faite, ceci en vue d’apporter quelques éclaircissements aux préoccupations des participants. Juste après, l’on a procédé à la répartition des groupes pour les travaux en ateliers ; le thème : « Laïcs : quels sont nos désirs et nos attentes ? » Les échanges entre membres dans les ateliers se sont achevés vers 12h30, heure du déjeuner.

B) Restitution des travaux en carrefour

Dès 15h30, nous avons procédé à la mise en commun des travaux en carrefours qui se résument comme suit :

Associés carrefour GarouaGroupe 1. De prime à bord, ce groupe a relevé une sorte de confusion entre les deux mots clés du thème à savoir, désirs et attentes. Parmi les désirs et attentes, les membres de ce groupe ont émis le vœu de voir les laïcs faire l’engagement qu’importe le temps que ça prendra; et qu’un certain processus ou cheminement soit proposé par la province, de telle sorte qu’on puisse parvenir à un juste milieu ; et que finalement il y ait « engagement » ;  nous suggérons que les associés de la province apportent une certaine contribution financière annuelle destinée à l’encadrement et au développement des œuvres oblates. Egalement, nous aimerons qu’une retraite annuelle regroupant tous les laïcs associés soit organisée. Les modalités de la retraite seront à définir en temps opportun.  Les membres souhaitent l’établissement d’une feuille de route, ainsi que l’harmonisation des programmes d’activités.

Groupe 2. Les membres de cet atelier désirent entre autres activités : étudier et intégrer le charisme oblat, aller vers les plus petits, les pauvres, les malades, les couches défavorisées, soutenir les oblats dans leur mission, établir une fraternité sans frontières entre les laïcs.

Groupe 3. Il ressort de leur travail qu’ils ont comme désir, vivre le charisme oblat, pratiquer l’apostolat auprès des pauvres, participer en nature à la formation des futurs prêtres oblats; en outre, ils attendent de l’autorité une homogénéisation des groupes (formation, canevas de prière, feuille de route, etc.), l’élaboration d’un statut des laïcs associés, la formation  annuelle des responsables et la création d’un site internet.

Groupe 4. De manière globale, les désirs et attentes de ce groupe sont : une bonne formation, une solidarité agissante entre les membres, un même programme d’Activité et une participation financière à la paroisse d’accueil. On note aussi l’élaboration d’un calendrier des rencontres provinciales, un soutien spirituel des oblats et la fourniture des documents de base.

Groupe 5. Comme désirs et attentes, les membres de ce groupe ont insisté sur la redéfinition de l’engagement pour un associé aux OMI, l’harmonisation d’un canevas de prière, la rotation dans les différentes villes des tenues des assemblées provinciales, et enfin la fourniture en documentation.
Les différents travaux ont été débattus en assemblée sous le contrôle des accompagnateurs, et juste après, le superviseur a constitué une petite équipe qui a dressé la synthèse des travaux et surtout des propositions pour l’établissement d’un plan d’action.

Les travaux de ce jour se sont achevés à 17h50, suivi de la prière des Vêpres et du repas, tels que consignés dans le programme.

Haut

Journée du jeudi 17 mai

A) Suite des travaux

Elle a débuté par la prière des Laudes et juste après le petit déjeuner. Les travaux en salle ont débuté à 8h avec la présentation du document d’animation et de formation, qui tire son essence des travaux en atelier restitués la veille. Ledit document se présente en plusieurs articulations, mentionnées dans le tableau ci-dessous :

A COURS TERME

A MOYEN TERME

A LONG TERME

- Harmoniser le canevas de prière pour tous les groupes
- Formation à l’authenticité de l’être
- Etablissement d’une feuille de route avec programme de formation suivie
- Ouvrir un compte à la procure des missions et trouver des financements
- Elaboration d’un statut
- Présence  d’un relais Laïc Associé dans l’équipe de rédaction de « Entre nous », et dans l’équipe d’animation du site web de la province

- Contribution financière pour l’encadrement et développement des œuvres oblates
- Retraite annuelle pour les laïcs associés
- Carte de membre pour les Laïcs
- Présence des Laïcs dans l’apostolat des Oblats
- Collaboration entre les groupes de la Province et  ceux des autres provinces
- Formation annuelle des animateurs des groupes
- Suivi régulier des groupes par les Oblats et les équipes d’animation
- Susciter la création des nouveaux groupes

- Désir d’engagement
- Harmoniser un canevas de formation
- Assemblée Provinciale tous les deux ans

Par ailleurs, Il convient de rappeler qu’une quête volontaire a été ouverte ce jour en vue de l’ouverture du compte des Laïcs Associés aux OMI, et séance tenante, nous avons récolté un montant de 26 465F CFA, lequel a été remis au Père Charles EKO pour joindre l’acte à la parole.

B) Mise en place de l'équipe d'animation provinciale

Après lecture du document présentant le plan d’action, une introduction précisant les membres et les rôles de l’équipe d’animation provinciale a été faite par le père Charles ; les membres de cette équipe devraient être disponibles et dynamiques, avec une maturité spirituelle pour marcher à la suite du Christ. Aussi, ces personnes travailleront en collaboration avec le responsable du comité Mission et Laïcs Associés, ainsi qu’avec les oblats de la province.

Après cette présentation, ont suivi les élections qui ont permis d’avoir l’équipe d’animation suivante :

Postes ou Fonctions

Noms et prénoms

Villes/Pays

Coordonateur provincial

Mahamat DEHOUA

N’Djamena- TCHAD

Coordonateur adjoint

David DJOULDE

Garoua - CAMEROUN

Secrétaire générale

Elisabeth MASSINA

Yaoundé - CAMEROUN

Secrétaire adjointe

Michèle MBEUKEU

Garoua - CAMEROUN

Trésorier

Gabriel  DAMA

Maroua - CAMEROUN

Communicateur 1

Léocadie NEREMTAR

N’Djamena - TCHAD

Communicateur 2

Gilberte BISSEMB

Maroua - CAMEROUN

Communicateur 3

Paul MBAINAISSEM

N’Djamena - TCHAD

C/ Messe de clôture

Messe de clôture assemblée AssociésA 11h00, s’est tenue la messe de clôture de la première assemblée ; présidée par le père Paulin BEWA, Vicaire Provincial et représentant du Père Provincial en déplacement, ce dernier a remercié les participants et les encadreurs qui se sont investis dans l’organisation et la réussite de cet évènement. De plus, il nous a recommandé d’être des véritables témoins du charisme oblat partout où nous nous trouverons. A la fin de la célébration, un cadeau  à été remis par le groupe des Associés du TCHAD, à savoir deux calebasses, l’une portant le logo des Laïcs Associés aux Oblats, et l’autre portant l’inscription : Garoua 2012- OMI. Juste avant le renvoie, le célébrant a déclaré clos  les travaux de la première assemblée provinciale des Laïcs Associés aux Oblats de Marie Immaculée.

D) Divers

Après la messe, ce fut le partage du repas avec non seulement les membres de Garoua, mais aussi avec tous les prêtres et frères des communautés oblates présentes à Garoua. Ce fut un temps de grande réjouissance.

Les différents participants ont encouragé et félicité le groupe des Laïcs Associés de Garoua, d’abord pour l’accueil et l’hospitalité, mais surtout la variété et la qualité des repas, qui je crois, n’a causé aucun heurt  aux amis.

LOUÉ SOIT JÉSUS-CHRIST, ET MARIE IMMACULÉE !

Fait à Garoua, le 17/05/2012
Les secrétaires

Haut


Annexe

La première Assemblée Provinciale des Laïcs s’est tenue du 14 au 17 mai 2012 à la Maison d’Accueil de Garoua. Les participants venaient de :

  1. N’Djamena : 8 personnes + le frère Pascal KIDARI = 9 participants
  2. Maroua : 7 personnes + le frère Pierre PENTA = 8 participants
  3. Doukoula : 2 personnes + le père Gérard TSATSELAM = 3 participants
  4. Yaoundé : 2 personne, pas d’accompagnateur = 2 participantes
  5. Bibémi : 1 personne, pas d’accompagnateurs = 1 participant
  6. Garoua : 23 personnes + le père Thierry SIMO = 24 participants

Au total, la liste de présence signale 47 participants à cette Assemblée. Tout a été organisé par le groupe de Garoua qui a assumé à plus de 75% les charges liées à l’organisation de cette rencontre.

Nous avons commencés par l’écoute des rapports des différents groupes, lesquels rapports ressortaient les difficultés et surtout les progrès dans le cheminement (Faire un résumé des différents rapports). Par la suite il y’a eu des réactions de part et d’autres, ce qui aura permis d’éclaircir certaines zones d’ombre. Il y’a eu un carrefour et une mise en commun et avant cela, le père Thierry avait présenté un Associé Oblat. Ensuite, le guide de formation a été présenté et commenté.

Un plan d’action a été adopté et doit être mis en exécution après approbation par le père Provincial tout comme la confirmation de l’équipe d’animation Provinciale qui a été votée pendant cette Assemblée.

Dans notre plan d’action, les objectifs à atteindre ont été fixés à court, moyen et long terme. Pour ce qui est du court terme, il a été question d’ouvrir un compte à la Procure de Garoua pour les activités de l’Association et surtout pour soutenir les œuvres oblates. Ce qui est déjà fait, nous y avons déposé avant la séparation une modique somme de 26.465 Frs et il a été demandé à l’Econome Provincial de nous indiquer comment faire les versements dans nos différentes communautés.

Il était aussi question d’élaborer un statut qui fixe et précise le rôle du Laïc, ce qui est presque fait. J’ai déjà une ébauche du statut qui est le fruit des concertations des membres de la coordination Provinciale, des Laïcs des Congrégations (Lazaristes, Xavériens Dominicains).

Nous pensions nous retrouver en marge de l’ordination le 7 juillet pour l’élaboration de notre feuille de route, mais ce sera un peu difficile car moi je ne serais pas là. Les membres de la Coordination travailleront sans moi.

Notre demande est de nommer à la tête de chaque groupe un répondant oblat tout en lui précisant que c’est un service qui lui est demandé.

Haut

© Août 2012 Omicameroun.com: Site officiel des missionnaires O.M.I. - Province du Cameroun - Webmaster Contact