Les vœux perpétuels d’Etienne OMDEL
Yaoundé, Dimanche 21 juin 2015

(Fr. sc. Pascal KIDARI, omi)

Autel voeux perp. Etienne OMDEL

Il y a des jours, OMDEL DEURNOUDJI Etienne a été admis à faire ses vœux perpétuels dans la congrégation des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée. Compte tenu de la programmation de son voyage estudiantin, il sied qu’il anticipe la date officielle de son oblation perpétuelle fixée le 08 septembre par la province. C’est pour cette raison qu’en ce dimanche 21 juin, la maison Yves Plumey de Yaoundé est de nouveau en fête pour honorer cet évènement et, par la même occasion, célébrer la fin de l’année académique.

DEURNOUDJI Etienne OMDEL

En effet, Etienne DEURNOUDJI, quatrième des 11 fils d’OMDEL Philémon et de NEUNODJI Ruth, est né le 26 décembre 1984 dans la région de Rey-BOUBA (Cameroun) quand la guerre civile minait le Tchad. En quelques jours en terre étrangère, ses parents s’établissent à Gagal, au Tchad. Il y évolua sous le regard attentif et curieux de ses parents et voisinage. La responsabilité pastorale de son père et l’ardeur au service de la paroisse de Keuni, par Pala, que menait sa mère, laisseront des traces indélébiles sur la personne d’Etienne ; ce climat spirituel favorisa l’émergence spontanée et vigilante d’une vocation à la prêtrise.

En classe de quatrième au collège de son milieu, il exprime sa vocation au lien d’un passage biblique : « La moisson est abondante mais peu d’ouvriers.» [Mat 9, 37] Fort de cette injonction du Christ, après son baptême le 01 juin 2003, Etienne rentre au moyen séminaire interdiocésain de Pala pour le compte de l’année scolaire 2004/2005. La formation se faisant, en classe de seconde, il comprit son désir de vie religieuse oblate. Au lendemain du baccalauréat déjà, il vint s’initier auprès des Pères oblats de Léré où il se convint de poursuivre son aventure à la suite du Christ.

Accolade fraternelle Etienne Omdel et sa maman

Au fait, pétri de toutes les expériences familiales, séminaristes et de son propre charisme personnel, il ne saurait que l’exprimer aux autres. C’est ainsi qu’il rentre au pré-noviciat des oblats (maison Yves TABART, Mokolo) en 2007 et, le 08 septembre 2009, après que le Noviciat Bienheureux Joseph Gérard ait formé son caractère et modelé sa vision apostolique selon le charisme oblat, le Père NGOKA Cornelius, provincial d’alors, reçut ses premiers vœux à Bamiyanga-Mbarza (N’Gaoundéré).

Après ses trois ans d’études philosophiques à l’institut de Mukasa, il repart pour l’expérience pastorale au pré-noviciat et revint débuter la théologie en l’année académique 2013/2014 à l’Ecole théologique Saint Cyprien de Ngoya. C’est en cette deuxième année que le Provincial suspend le cursus de ses études pour une formation intellectuelle à l’extérieur de la Province du Cameroun. C’est aussi là qu’il se détermina de s’engager définitivement dans la congrégation.

Etienne OMDEL et ses parentsCe matin du 12ième dimanche ordinaire, l’on accourut de partout pour célébrer l’heureuse circonstance des vœux. Les parents de DEURNOUDJI Etienne et le curé de Keuni, des connaissances de tout genre et de tout niveau, classes confondues, étaient au rendez-vous. Les compatriotes résidents à Yaoundé se sont collectés : musulmans, catholiques et protestants. La chapelle de la Maison Yves Plumey, dès 8h30, s’étouffait du monde : la foule se bousculait à l’entrée.

En présence de toutes ces figures aimables et aimantes des fidèles et hôtes, le frère prononça sa consécration religieuse. Le père Le Ndjekila, supérieur de la maison et président de la célébration, lors de son homélie confiait déjà  ces paroles d’exhortation : la vie religieuse souffre en Afrique du fait que la compréhension des vœux est en contradiction aux attentes des Africains et ne répond souvent pas aux mœurs culturelles et cultuelles.  Il rappelait en quelque sorte la portée de la consécration religieuse et l’audace pour un engagement définitif. A cette occasion, il informa plus d’un sur la nécessité de la parole donnée qu’est le sens même des vœux. A l’entendre, le religieux serait heureux si et seulement si l’obéissance devient son option préférentielle. Ce n’est qu’à ce moyen que l’apostolat d’ensemble ferait son chemin.

La fête se poursuivit jusqu’au soleil couchant.

Famille et convives Etienne OMDEL

Etienne Deurnoudji

Etienne

Omdel

Etienne

Etienne Deurnoudji

Etienne

Voeux Etienne

oblation Etienne

Pascal KIDARI, omi

Autres images de la célébration

Etienne OMDEL

DEURNOUDJIEtienne DEURNOUDJI

DEURNOUDJIEtienne DEURNOUDJI

DEURNOUDJIEtienne DEURNOUDJI

DEURNOUDJIEtienne DEURNOUDJI

DEURNOUDJIEtienne DEURNOUDJI

DEURNOUDJIEtienne DEURNOUDJI

DEURNOUDJISr Monique et Justine Haoua

Monique et GabySr Monique, Thomas et Justine Haoua

Justine, Bosco et MoniquePhoto de famille

Justine, Bosco et MoniquePhoto de famille

OMI Yves Plumey 2015
Communauté OMI Maison Yves Plumey 2014-2015

Haut

© Août 2012 Omicameroun.com: Site officiel des missionnaires O.M.I. - Province du Cameroun - Webmaster Contact