Pala: Ordinations de Jules DIKANY et Joachim KOYE, OMI

(Fr. sc. Pascal KIDARI, omi)

Podium Cathédrale Pala Tchad

Ce 18 juillet de l’an 2015, la province oblate du Cameroun (Cameroun-Tchad-Nigéria) s’augmente de deux ministres ordonnés. Le diacre Joachim KOYE a été ordonné prêtre et le frère Jules Florent DIKANY diacre  par Mgr Joachim KOURALEYO, évêque de Moundou au Tchad. C’est au cœur de la cathédrale Saint Pierre et Paul de Pala que nous les accueillons par des chants et des cris de joie, en présence de leurs familles, amis et connaissances venus pour assister à ce grand événement.

Le diocèse de Pala et la paroisse de Badjé au Tchad étaient à pied d’œuvre pendant des jours d’affilé. La délégation de Maroua n’en était pas en reste. Le conseil provincial et les confrères Oblats étaient mobilisés pour la circonstance, même les  laïcs associés aux Oblats. Tous étaient témoins de l’événement.  Les gens venaient de tous les horizons du Cameroun et du Tchad. A bien constater, d’un peu partout du Cameroun et du Tchad (les chrétiens de Pala, ceux du diocèse de Maroua-Mokolo, etc.). Au milieu de cette foule immense, beaucoup de gens avaient satisfait leur curiosité, celle de savoir comment se déroule une ordination diaconale ou presbytérale des religieux. En effet, depuis la fondation du diocèse de Pala, les fidèles ont connu des Oblats, mais jamais participé à une ordination d’un Oblat. Tous étaient aux aguets de cet événement.

Ordinations omi Pala 2015

Pendant, la messe d’ordination, toute l’esplanade de la cathédrale respirait un air festif. Nul était le phénomène Boko-Haram qui sévit cette localité tchadienne, il n’y aurait pas eu de places pour que les convives s’asseyent. Le gouverneur de Pala et sa suite étaient comptés parmi les fidèles venus à cette célébration eucharistique.

Au cours de l’homélie, Monseigneur Joachim KOURALEYO fit mention du climat d’insécurité qui règne, invitant chacun à une vigilance chrétienne tant pour contrecarrer le barbarisme de la secte Boko-Haram que pour le règne à venir. Il s’est appesanti sur les temps de veille que l’humanité traverse, pour exhorter  les nouveaux ordonnés sur la lourde  mission qui les attend, conduire leurs frères en marche. Pour lui, le prêtre doit toujours être aux aguets pour traquer le mal, enseigner aux fidèles à être des veilleurs afin de lutter contre le mal dans toute sa dimension nocive et enfin rencontrer et recevoir le Christ. Partant, il souligne l’effet néfaste de la boisson qui empêcherait de veiller.

Monseigneur Joachim KOURALEYO

Puisque veiller revient à celui qui a un grand projet, notre projet à nous c’est le Christ, précisait-il. Nous devons le porter au loin, à tous, à tout moment et toujours. La mort-résurrection du Christ nous embarque sans ambages dans ce projet d’évangélisation. Le baptême, la consécration et l’ordination nous déterminent missionnaires et témoins ; des veilleurs et de guetteurs aguerris à la fois.  Comme pour dire, le prêtre doit aider les chrétiens à sortir des torpeurs, de  l’égoïsme et de toutes sortes de maux qui gangrènent la société au quotidien. Il initiait ainsi les jeunes ministres au service de toute l’Eglise et leur apprenait à adhérer aux grandes valeurs chrétiennes et aux besoins d’aujourd’hui.

La célébration eucharistique se poursuivit et,  à l’heure des annonces, le père Joachim reçut son obédience pour la paroisse de Fonjoumento, dans le diocèse de Manfé au Cameroun, une paroisse nouvellement reprise par les oblats : les oblats du mouvement des focolari y avaient œuvré bien des années. Le diacre Jules, lui, fonce dans l’Adamaoua, à Meiganga. Les réceptions conclurent la journée. Et, au lendemain, la place aux prémices.

Messe d'ordination Pala 2015

(Fr Pascal Kidari, omi)

Ordinations Pala Tchad 15

Pala

Pala

Diocèse de Pala Tchad

OMI ordinations Pala

Eucharistie d'ordination

Fidèles de Pala, ordinations OMI 2015

Haut

© Août 2012 Omicameroun.com: Site officiel des missionnaires O.M.I. - Province du Cameroun - Webmaster Contact