Témoignage
OMI PROVINCE DU CAMEROUN


Le 26/09/2017 - "La mission, en effet, avant de se caractériser par les œuvres extérieures, consiste à rendre présent au monde le Christ lui-même par le témoignage personnel. Voilà le défi, voilà le but premier de la vie consacrée! Plus on se laisse configurer au Christ, plus on le rend présent et agissant dans le monde pour le salut des hommes". (Vita Consecrata 72)
Cette rubrique publie de nombreux témoignages de vie et de foi, des expériences tant spirituelles que pastorales ou professionnelles, des histoires individuelles de vocation oblate ou de vocation chrétienne des membres de la grande famille mazenodienne.


François Carpentier Jubilé sacerdotale: Prêtre de Jésus-Christ depuis 50 ans
La date précise c’est le 5 avril ! Mais un cinquantenaire peut se fêter toute une année. Nous avons commencé à Yaoundé, les 1er et 2 mars : à l’honneur Jean LAMY, Gaby CRUGNOLA et moi-même. Quelle fête merveilleuse ce fût ! Oui, vraiment, la Province Oblate du Cameroun  nous a merveilleusement fêtés ! Nous avons vraiment « jubilé » ! Pour ma part, je ne m’attendais pas à une telle fête, à un tel débordement d’attentions les plus délicates à notre égard, à de tels cadeaux ! Comment en remercier la Province, Père Nani Raymond, notre Provincial, la Communauté de la Maison Yves Plumey et tous nos chers invités. [Lire la suite]
Kouakou Yao Léonard Ebauche de mon expérience vécue à Yves Plumey
Avant tout propos permettez que je cite Sainte Bernadette de Lourdes, une sainte que j’admire beaucoup. « Tout ce qui s’écrira de plus simple sera le meilleur, à force de fleurir les choses on les dénature  », dit-elle. En ce sens, souffrez de lire un jeune séminariste de la troisième année de philosophie s’exprimant en des termes simples. Je voudrais, à travers cette occasion, remercier tous ceux de loin comme de près qui ont contribué à ce que je sois à Yves Plumey.
Fernandez Marciano Brève histoire de mon expérience dans la Maison Yves Plumey
Je suis arrivé ici en 2010, et je peux dire c’était ma première fois de vivre une vie communautaire multiculturelle, où les gens vivent comme une famille très unie et où il est difficile de savoir qu’il y a des gens de plusieurs nationalités sous un même toit ! Pour moi c’était une chose qui m’a beaucoup marqué. L’année 2010/2011, c’était une année de grandes expériences pour moi parce qu’avec la culture des autres confrères j’ai pu faire une évaluation de ma culture et j’ai enrichi  ma culture avec la culture des autres pays.
Ze Patriarche Mon expérience au Scolasticat Yves Plumey
Peut-on dire, même de façon ramassée, le vécu de trois années de formation passées  dans une belle réalité scolastique comme celle-ci en une quinzaine de lignes ? Mon  expérience  à Yves Plumey, s’il me fallait être synthétique, je dirai  qu’elle est une « totalité dans le chemin avec celui qui me cherche » et qui, parce qu’il me cherche, me demande Tout à chaque instant. C’est dire que mon expérience dans ce scolasticat a été faite de moments de vérités essentiellement.
Scolastique omi Francis AKPAN
Hommage à papa Francis AKPAN
Mon cher papa, monsieur Francis AKPAN, est né en 1952. Il est décédé en Octobre 2013 suite au diabète dont il a souffert depuis 10 ans et à un petit accident de moto. Son union de mariage a été bénie de cinq enfants dont quatre (deux filles et deux  garçons) sont encore en vie. Il a eu la grâce de connaitre ses petits-fils et petites-filles. Il était un fonctionnaire civil à l’hôpital militaire de Jos. Il y travaillait pendant trente-trois ans avant sa retraite en 2012.
Raoul MARTIN
Père Raoul MARTIN OMI 60 ans de sacerdoce
Jésus est là, comme présent. Il nous parle à chacun d’entre nous. Et depuis mon ordination, combien de fois ne m’a-t-il pas dit cette Bonne Nouvelle ? J’oserai dire que ce Jésus nous gâte, car malgré tout, malgré notre faiblesse, malgré notre péché, reste la Bonne Nouvelle : Jésus est là, toujours présent quoiqu’invisible. Et aujourd’hui, quant à moi, comment ne pas le remercier ; malgré mon péché, il ne m’a jamais abandonné ; j’ose le dire, il m’a gâté, j’ai toujours eu de la chance.
Gilbert Vailam
Yaoundé, agression en plein jour
Il était environ 16h00, ce mercredi 16 octobre 2013, lorsque je suis descendu  du taxi au marché dit Mokolo (en bas) en provenance de la Poste centrale, plus précisément du marché de Mfoundi où je suis parti pour l’achat des semences de carottes pour notre jardin de Yves Plumey. Je ne m’attendais pas à une mésaventure, comme cela arrive souvent à beaucoup de gens. Mais héls, quelle mauvaise surprise !
Nyior Pius
Partage sur le décès de mon grand frère Godfrey NYIOR
Mes vacances dernières [2013] sont marquées par les moments de joie mais aussi de tristesse. J’aimerais dans ce présent partage vous faire part de la partie douloureuse de mes vacances. Il s’agit de vous donner un témoignage sur mon grand frère qui venait de décéder, Godfrey Nyior. Ce partage qui veut être un témoignage sur mon grand frère décédé va s’articuler autour de cinq points : son lien familial, sa profession, la cause de sa mort, son caractère, et mon dernier moment avec lui.
Martin Kedah
Martin Kedah Oblat africain à Pontmain
C'est essentiellement une pastorale de présence aux autres : accueillir les groupes, aller tout simplement à la rencontre des gens qui viennent comme touristes ou comme pèlerins. C'est comme ça que la rencontre se fait, et les gens repartent avec le sentiment d'avoir trouvé une oreille attentive. Et la paix et le calme du lieu fait qu'ils retrouvent aussi le chemin de la prière, un temps au calme pour un retour sur soi et pour prier. Il y a également le sacrement de réconciliation, un lieu très important où l’on est à l'écoute des souffrances des gens. Certains en portent de très grandes, familiales ou professionnelles. Ils viennent se confier. [Lire la suite]
Gérard Tsatselam

Gérard Tsatselam, première année mission oblate au Canada
Cette première année de ma mission sur la Côte-Nord est surtout consacrée à l’apprentissage de la langue et de la culture innues... La forêt est un lieu qui a une très grande valeur. Plusieurs y vont pour passer la fin de la semaine. C’est là où on trouve du bon gibier, mais aussi où on trouve la sérénité...
Le défi que j’ai à relever dans cette mission est de pouvoir être proche des gens, partager leurs expériences de vie là où ils sont. Et cela se fait mieux quand on est capable de parler la même langue. C’est ce que j’essaie de faire au cours de cette année. Apprendre la culture et la langue. Finalement, c’est trouver les voies et moyens qui vont me permettre de faire de vraies rencontres, d’établir de vraies communions. [Lire le témoignage sur omiworld.org]

Ali Nnaemeka Cornelius
Ma vocation est née dans une salle de classe
ALI Nnaemeka Cornelius, omi - Le 11 mai 2013, dans la chapelle de la Maison générale à Rome, j’ai eu la joie d’émettre mes vœux perpétuels dans la Congrégation des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée. Avec cet engagement de foi et d’amour, expression publique de ma réponse à l’amour de Dieu, j’ai rendu définitif ce qui n’était qu’un désir quasi infantile, ressenti il y a 20 ans. En effet, mon désir d’être missionnaire remonte à l’âge de 11 ans. J’ai décidé de devenir missionnaire au cours d’une leçon de religion, après avoir entendu ce qu’avaient fait les missionnaires qui ont évangélisé le Sud-Est du Nigeria. [Lire la suite]
Jean Charmant KUSWANGANA

Partage sur la mort de mon feu papa
KUSWANGANA Damien, mon feu papa, est né en 1951 à Feshi dans la province de Bandundu en République Démocratique du Congo. Il se marie en 1979 à ma maman. Après ses études en sciences infirmières, il va se spécialiser en traitement de la trypanosomiase ou maladie du sommeil (une maladie tropicale). Il meurt âgé de 62 ans le 18 juillet 2013, laissant au monde 9 enfants dont 5 garçons et 4 filles parmi lesquels j’occupe la sixième position.

Pour ce qui est des circonstances qui ont accompagné sa mort, mon papa n’était pas malade ; le mercredi 17 juillet 2013, après avoir fini de travailler, il rentre à la maison. [Lire la suite]

Martin Kedah
www.youtube.com/user/toukoua54 - Chaîne YouTube du Père Martin KEDAH, OMI. (VIDEOS) Dans le contexte de la «Nouvelle Evangélisation», Martin, jeune oblat de Marie Immaculée, originaire de la Province du Cameroun, missionnaire en France, s’engage à faire connaître le Christ et son Evangile dans le 6ème continent qu'est le Web, le continent digital.
Gilberte Bissema

Témoignage d'une Laïque associée de Maroua. Je viens par la présente porter à votre connaissance la joie que j’ai eue dans la douleur lors du décès de mon père NYEBE Ernest en mai dernier. Dès la diffusion de la triste nouvelle au sein de la famille oblate de la Province du Cameroun, mon téléphone n’a cessé de crépiter de messages de condoléances et de réconfort. Tous les frères et sœurs laïcs associés, les prêtres, le Supérieur Provincial, ont demandé et dit des messes pour le repos éternel de son âme. Ma surprise fut plus grande lorsque les yeux en larmes j’ai apperçu le pagne oblat dans la foule, porté par une Associée de Yaoundé. GLOIRE A DIEU ! J’ai compris à cet instant que je n’ai jamais été seule, que la mission de Saint EUGENE DE MAZENOD fait son chemin et qu’elle ne s’arrêtera jamais.
Je profite de cette tribune pour dire merci à toute la famille oblate. Je la confie à Dieu par l’intercession de Marie Immaculée.
LOUE SOIT JESUS-CHRIST ET MARIE IMMACULEE !
Gilberte, Laïque associée de Maroua, Cameroun

Hervé Givelet

Jubilé d'or du Frère Hervé GIVELET, OMI: témoignage de vie religieuse. Le 11 décembre 2004, la communauté oblate du philosophat de Yaoundé, les amis et voisins ont fêté les 50 ans de vie religieuse du frère Hervé. Son partage a été apprécié de tous. En voici de larges extraits. (Source: Entre-Nous, mars 2005)

Devant tant de grâces et de signes d'affection, qu'ai-je donné? Pas grand-chose, juste ciel! Parler de ma vie de Frère Oblat? Vous me connaissez et, comme vous pouvez le constater, ce que je suis au milieu de vous, je l'ai été plus ou moins pendant mes 50 ans de vie religieuse. Bien sûr, les lieux, les occupations et surtout les visages ont changé au fur et à mesure de mes affectations, mais les hommes, tous les hommes, où qu'ils soient, vivent, travaillent et souffrent. [Suite]

Père Elie Bève OMI

Témoignage en mémoire du Père Elie BEVE, OMI (.pdf)
(Témoignage de Christian BOUBA BESSEDE) à l'occasion des funérailles à Lam, le 27 avril 2013.

Programme et Photos historiques (.pdf)

Je m'appelle BOUBA BESSEDE Christian, fils du feu Martin BESSEDE et de Suzanne TROUMBA, deuxième d'une fratrie de sept enfants. Mon feu père était parmi les premiers jeunes de LAM à être converti au christianisme en sa qualité de jardinier du Révérend Père Elie Bève. Je suis né d'une famille que le Père Bève a lui-même créée par sa contribution à la dot de ma mère, comme d'autres jeunes de la génération de mon père. Très tôt mon père est tombé malade, le Père Bève a demandé qu'on déménage pour venir vivre près de la mission afin qu'il puisse bénéficier des soins et assister à la messe. Il a veillé avec une attention particulière à la réussite de la famille. [Suite]

Marcel Pierre

Justice et Paix: Expériences pastorales au Cameroun
(Témoignage du Père Marcel PIERRE, omi). Extrait d'un article sur Justice et paix au Cameroun.

Je suis né dans une famille de petits cultivateurs, dans un village de 350 habitants, dans l’Est de la France (6 enfants: 2 sœurs aînées, 3 frères; je suis le 5e); élevage d’une  douzaine de vaches laitières; quelques cultures de blé, avoine, orge, pommes de terre. Pendant les grandes vacances, je participe à tous les travaux des champs (foins, moissons, battage du blé, etc.) et surtout, je garde les vaches sur les terrains communaux. A l’âge de 8 ans, je suis témoin des atrocités et des restrictions de la fin de la guerre 39-44. [Suite]

jb musumbi

À l'origine de ma vocation religieuse oblate. Un style de vie qui m'a conquis. Temoignage personnel de Jean Bosco Musumbi (a lire sur son site). Article de la revue Pôles et Tropiques.

C'est le style de vie de ses membres qui a fait naître en moi la vocation religieuse. En effet, les missionnaires OMI que j'ai connus en 1966 à la mission catholique de Mapangu (ex Brabanta), dans le diocèse d'Idiofa, avaient un style de vie communautaire spécial et très frappant. Extérieurement ils étaient reconnaissables au premier abord par le chapelet et le bréviaire qu'ils avaient à la main, la soutane blanche avec une ceinture noire retenant une grosse croix qui leur pendait au cou. [Suite]

Témoignage par les voeux perpétuels dans la congrégation des Oblats de Marie Immaculée. Célébrations du 15 août 2012 à la paroisse saints Raphaël et Tobie d'Oliga à Yaoundé, Cameroun. Cinq scolastiques sur 9 candidats appartiennent à la Province du Cameroun. Leurs noms? Passez le curseur sur chaque image pour lire l'infobulle.

aGodwin
aJacques Tebene
John Paul
John
Mirabeau

 

Haut

© Août 2012 Omicameroun.com: Site officiel des missionnaires O.M.I. - Province du Cameroun - Webmaster Contact